Huiles essentielles et émotions (2).

Séparation : Cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens)

Le réflexe : pendant les périodes de séparation (deuil, divorce, perte d’emploi…), quelques gouttes sur un mouchoir, à respirer chaque fois que la tristesse monte.

Précautions : interdit durant la grossesse et l’allaitement, et en cas de maladie cancéreuse. Pas d’usage prolongé sans avis médical.

Excellente pour toutes les congestions, cette huile « allège » autant le corps que l’esprit, et rééquilibre le système nerveux.

Anxiété : Orange douce - zeste (Citrus sinensis - Citrus aurantium dulcis)

Le réflexe : deux gouttes sur une cuillerée à café de miel, le matin, à renouveler si nécessaire pendant la journée.

Précautions : aucune contre-indication, mais cette huile peut provoquer des allergies cutanées et être photo-sensibilisante en application locale.

Probablement la plus répandue des essences : elle est très utilisée dans l’agroalimentaire et les cosmétiques. Dans un diffuseur, son odeur fraîche et agréable en fait une huile de premier ordre pour détendre l’atmosphère. Elle est très efficace chez l’enfant nerveux.

Dépendance : Estragon (Artemisia dracunculus)

Le réflexe : deux gouttes sur une cuillerée à café d’huile d’olive quatre fois par jour. Appliquer trois gouttes sur le cou-de-pied le matin et le soir.

Précautions : déconseillée pendant la grossesse, ne pas utiliser en externe à l’état pur.

Déprime : Verveine citronnée (Lippia citriodora)

Le réflexe : deux gouttes sur un sucre ou dans une infusion, trois fois par jour pendant trois semaines.

Précautions : déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse. Irritation cutanée possible. Ne pas s’exposer au soleil après application.

Connue aussi sous le nom de verveine odorante (Aloysia tryphylla), cette huile est un antidépresseur naturel : à elle seule, sa fragrance citronnée chasse les idées noires ! Ne pas hésiter à l’ajouter en préparation à l’eau du bain en cas de morosité.

Rumination : Néroli - fleurs d'oranger (Citrus aurantium ssp aurantium)

Le réflexe : deux gouttes sur un mouchoir, ou à respirer à même le flacon dès que vous vous surprenez à ruminer vos problèmes, à éprouver du ressentiment…

Précautions : aucune contre-indication.

Considérée comme la meilleure huile pour les nerfs, elle est rare, donc assez chère. Mais, en plus de lutter contre l’empoisonnement mental, elle développe aussi vitalité et joie de vivre !

Posts à l'affiche
Posts Récents
Catégories
Post similaires
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Diane Shiatsu - 10 rue du Cdt Pilot 92200 Neuilly sur Seine - diane-shiatsu@orange.fr

  • b-facebook